Parler à un expert! Appelez ce numero gratuit
0800 900 996

Les essais cliniques actuellement réglementés

Les utilisations futures du sang de cordon ne sont pas tout à fait connues. De nombreuses recherches prometteuses sont réalisées, mais les traitements avérés utilisant le sang de cordon existent bel et bien. Toute banque de sang de cordon qui prétend totalement comprendre les utilisations futures des cellules souches n’est pas honnête.

Les cellules souches peuvent régénérer le coeur après une crise cardiaque.

1. Le traitement potentiel A d’une insuffisance cardiaque dépend des cellules souches pour renouveler les tissus qui pompent le coeur.
2. Injection cellulaire. Les cellules souches sont injectées dans le coeur via un cathéter, soit immédiatement après l’attaque, soit lorsque le coeur est trop faible et épuisé pour pomper correctement.
3. Les résultats de New life suggèrent que les cellules souches peuvent guérir les tissus endommagés, mais on ne sait pas encore si les cellules souches se transforment elles-mêmes en cellules du coeur adultes ou si elles encouragent la division et la régénération dans les cellules du coeur existantes.

18 mars 2011 — Les chercheurs dans le domaine des cellules souches ont montré pour la première fois que les cellules souches injectées dans des coeurs hypertrophiés ont permis de réduire la taille du coeur, le tissu cicatriciel et ont amélioré la fonction des zones du coeur blessées. Les conclusions, à partir d’un petit essai réalisé à l’Institut interdisciplinaire de cellule souche de l’université de l’école de médecine de Miami Miller, sont publiées dans le numéro 17 du mois de mars, de Circulation Research : le journal de l’association américaine du coeur. « Alors que cette étude en est encore à ses premiers pas », dit Joshua M. Hare, principal auteur de l’étude et directeur de l’Institut interdisciplinaire de cellule souche, « les conclusions sont prometteuses pour plus de cinq millions d’Américains qui ont des coeurs hypertrophiés en raison des dommages causés par les crises cardiaques. » Ces patients peuvent être confrontés à une mort prématurée, avoir une infirmité importante, et être fréquemment hospitalisés. Les options de traitement sont limitées à des médicaments à long terme et à des interventions médicales majeures, telles que la greffe du coeur.

12 octobre 2010: des chercheurs ont annoncé, lundi, avoir injecté, vendredi, des cellules souches chez un patient ayant une lésion de la moelle épinière, donnant le coup d’envoi au premier essai clinique mondial d’une thérapie issue des cellules souches embryonnaires humaines.

Le patient a été traité au Centre Shepherd, un centre consacré aux lésions de la moelle épinière et cérébrales, à Atlanta.

Bien que l’essai, dirigé par Geron Corp. de Menlo Park, Californie, en soit à ses premières phases — visant principalement à tester le traitement pour innocuité – l’événement constitue un tournant pour les chercheurs de cellules souches embryonnaires qui ont, des années durant, étudié le potentiel des cellules pour traiter les lésions de la moelle épinière, les diabètes et une variété de maladies neurodégénératives.

Juillet 2009: L’Institut de cellule souche de Harvard (HSCI) a commencé à travailler avec Amy et E.W. Steptoe, des parents cinéastes, qui recherchaient le prochain sujet intéressant pour un documentaire. Ensemble, nous avons décidé de raconter l’histoire de l’effet que la recherche sur les cellules souches a maintenant sur les vies des patients leucémiques et les obstacles qui se profilent, à la fois dans la lutte contre la leucémies et dans le progrès de la recherche sur les cellules souches. Ce documentaire disponible ici a été réalisé avec des données précieuses des membres de la faculté du HSCI, dont Scott Armstrong, MD, PhD.

Actualités

22.02.2011
Les chercheurs étudient les cellules souches du sang de cordon pour la lésion cérébrale traumatique en pédiatrie

L’université du Centre des sciences de la santé de Texas à Houston (UTHealth) a commencé à recruter pour l’étude d’innocuité de Phase 1, approuvée par l’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux, pour examiner l’utilisation des propres cellules souches du sang de cordon d’un enfant pour une lésion cérébrale traumatique chez les enfants.

30.11.2010
La banque de sang de cordon de la Nouvelle Angleterre (NECBB) signale une utilisation accrue des cellules souches déposées en banque

New England Cord Blood Bank, Inc. (NECBB), un site mondial de traitement et de stockage de sang de cordon, a annoncé aujourd’hui que la société a noté une augmentation régulière et constante dans les unités de sang de cordon utilisées pour les greffes au cours de ces dernières années.

30.11.2010
L’arthrite pourrait être traitée avec des cellules de cordon ombilical

Les cellules souches de cordon ombilical pourraient être utiles dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR). Les expériences sur les animaux et in vitro, décrites dans BioMed Central Research revue à accès libre Arthritis & Therapy, ont montré que les cellules souches mésenchymales (CSM) prélevées du sang de cordon ombilical peuvent éliminer l’inflammation et atténuer l’arthrite induite au collagène.

26.01.2010
Le transfert des cellules souches améliore les réparations osseuses majeures chez les rats

« Une étude publiée cette semaine renforce la valeur potentielle des cellules souches dans la réparation des lésions majeures impliquant la perte de structure osseuse. »

25.01.2010
Le cordon ombilical pourrait devenir une nouvelle source de cellules souches abondantes, disent les chercheurs de Pitt:

« Les cellules souches qui pourraient un jour fournir des options thérapeutiques pour les troubles musculaires et osseux peuvent être facilement récoltées à partir du tissu du cordon ombilical… »